J’AI TESTÉ POUR VOUS X LE HELLFEST 2019 AVEC JÄGERMEISTER

Partenaire historique du Hellfest, Jägermeister, l’incontournable liqueur aux 56 herbes et plantes m’a convié à l’édition 2019 du festival. Immersion dans l’un des plus gros festivals européen de métal.

Bien que le nom et la réputation du Hellfest ne m’étaient pas inconnus, j’étais loin de m’imaginer ce qui m’attendait. Avec un budget de 27m€ pour cette édition 2019, je me suis pris une grosse claque en déambulant dans les différents espaces du festival. Par exemple, une organisation au cordeau, des infrastructures savamment étudiées, et un confort non-négligeable. Les plus gros festivals « mainstream » ont fort à faire pour rivaliser.

Après 2h30 de train et une grosse demi-heure de taxi, nous arrivons sur le site du Hellfest. Très vite, le ton est donné. De nombreux personnages hauts en couleur, malgré la prédominance du noir dans leurs tenues, se dirigent vers les portes de l’enfer. Même si dans les faits, il s’agit plutôt d’un petit paradis pour fan de musiques extrêmes. Pas moins de 60 000 personnes sont attendus par jour.

Pour commencer, pose du bracelet, fouille du sac, et nous découvrons l’espace VIP. Il ne faut pas bouder son plaisir… Un bar à la décoration digne de H.R. Giger, une œuvre de Philippe Pasqua et tout un tas d’espaces pour se reposer montrent à quel point les organisateurs chouchoutent leurs VIP. Il est ensuite temps de se restaurer avant de se jeter à corps perdu dans les circle pit (lol).

Tout d’abord, en entrée, un tataki de bœuf Hereford au…Jägermeister. La liqueur brune est sur tous les terrains. Le Hell’s Burger Angus et son bun noir, et une gaufre feuilletée complétèrent ce déjeuner. Pour digérer, un shot glacé de Jägermeister évidemment. Encore plus appréciable lorsqu’il est servi dans la loge donnant sur l’imposante double Main Stage. L’occasion de voir jouer Lofofora, Ultra Vomit ou Mass Hysteria, par exemple.

Ensuite, pas le temps de niaiser, nous partons découvrir les différentes scènes et installations proposées par le festival. C’est fou ! Entre la War Zone inspiré de l’univers de Mad Max et ayant Lemmy Kilmister comme ange-gardien, à la Food Court, en passant par le nombre de sanitaires (loin d’être anecdotique vu les propositions d’autres festivals), l’offre proposée est clairement à la hauteur du prix du pass…À noter que les tarifs sont quand même très compétitif avec une pint de blonde en dessous de 6€ ! La partie « village » avec les différentes échoppes et quelques bars, dont celui de Sailor Jerry, est bluffante. L’organisation a recréé une véritable ville digne des meilleurs films de Sci-Fi. Ville dans laquelle nous avons pris part à l’expérience secrète proposée par Jägermeister, à tous les festivaliers qui voulaient bien franchir les portes de la mystérieuse tente. Effet Waouh garanti !

Plus tard, de retour à la loge, découvrir les différentes manières de consommer Jägermeister s’imposaient presque à nous. Du Beer & Deer (demi de bière servi avec un shot de Jäger à côté ou dedans), au Jäger & Ginger Beer, en passant par le Jäger-Tonic, et sans oublier le traditionnel shot glacé, il y en a pour tous les goûts ! Parfait pour nous accompagner le reste de la soirée, en compagnie des équipes de commerciaux et de Brand Ambassadeurs de la marque.

jagermeister hellfest 2019 lappoms lifestyle blog avis

Pour en savoir plus sur cette délicieuse liqueur, ça se passe ICI

Mille mercis à Aline, Nico, et Victor pour cette expérience unique.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

lappoms

Fondateur & Rédacteur en chef (en même temps, je suis tout seul à écrire...) de LAPPOMS.COM Open minded, drôle, scorpion, collectionneur de beaucoup trop de choses...

There are 0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.